Se comparer à soi-même

 

Souvent nous nous comparons à un autre, à une norme, à une règle, une société, pensant que la vérité vient de l’extérieur.

En faisant cela, nous reproduisons quelque chose qui existe déjà et nous ne sommes pas créateurs de nos vies. Nous nous référons à des personnes ou normes déjà existantes, comme si par définition elles étaient justes et représentaient la vérité universelle.

En nous comparant à l’autre, à ce que nous pensons devoir être nous ne laissons pas s’exprimer notre singularité. Nous avons ainsi des règles préétablies dans tellement de domaines ; dans notre manière de nous nourrir, de nous habiller, de nous comporter, de travailler, d’aimer, d’écrire, de parler… La comparaison nous enferme dans un mode de pensées et nous empêche de partager ce que l’on est profondément.

La seule liberté qui nous appartient vraiment est celle qui vient de notre intérieur, de notre vérité profonde, de la connaissance de soi.

C’est important d’apprendre, de lire et d’écouter l’autre activement ; cela nous permet d’explorer ce qu’il y a en nous. Le monde extérieur tel que nous le percevons est en effet un reflet de ce que nous sommes. Nos émotions nous ouvrent les fenêtres de notre être. Mais il est essentiel de transcender la connaissance extérieure et de ne pas s’y enfermer. Les connaissances doivent être dépassées et enrichies à chaque instant. A partir du moment où une connaissance devient une règle, elle perd son utilité ; elle tue la création dont a besoin l’être humain pour évoluer et s’adapter.

C’est dommage de se restreindre à une étiquette, une matière, une discipline… Par exemple, il serait dommage de nous réduire à des études, à notre nom de métier ou à notre statut marital ; nous sommes bien plus que toutes ces étiquettes. Ce ne sont que des codes pour nous permettre de communiquer entre nous ; mais n’oublions pas que les codes ne sont pas l’essence de notre être.

La comparaison fait appel à ces codes extérieurs. Nous enfermer dans un code, une croyance nous empêche d’avancer, d’évoluer. Accueillons ce que nous sommes chaque jour, sans se rattacher à ce que nous étions hier, ou à ce que l’autre a envie que nous soyons ; Soyons libre chaque jour d’être nous même. En accueillant chaque journée telle qu’elle est, sans la comparer au présent ou à un futur anticipé, nous sommes libres ; libres d’être heureux.

Nos notions d’échecs et de réussites sont souvent enfermées dans ces codes. Nous pensons échouer quelque part parce que nous nous référons à une manière de voir la réussite. Mais qui vous dit que cette manière de concevoir la réussite est juste pour vous. Un échec pour une personne peut représenter une réussite pour un autre. Sans comparaison, nous pouvons accueillir chaque instant comme une réussite.

Aidons chaque individu à créer sa vie pour lui permettre de découvrir toute cette richesse qu’il a en lui.

La comparaison c’est la mort de la création et de l’évolution. Créons notre vie, à chaque instant, offrons ce que nous sommes au monde.

Lâchons prise… et osons être différent.

Humean by Jennifer Vignaud

Centre de ressources, consulting et formation spécialisé en Life designing, orientation durable, bien-être professionnel et permaculture du travail, développé par Jennifer Vignaud.

Catégories

Recevoir la Newsletter mensuelle