Redonner du sens au travail et à l’avenir des jeunes.

Savez-vous ce qui pourrait sauver le monde ? L’enthousiasme des jeunes.

Derrière le mot « enthousiasme » se trouve l’essence du bonheur et de l’action. De nombreuses études montrent l’impact du bonheur ; il améliore par exemple notre créativité, notre productivité, notre résilience, notre altruisme, notre optimisme et même notre santé !  Tout ce dont le monde a besoin !

Pour cela, il est important aujourd’hui de réconcilier le mot travail et bonheur et de redonner du sens aux projets professionnels des jeunes (et de chaque individu). Voir les solutions qui passent pas leurs sourires, plutôt que celles qui les font dépérir.

Partir de leurs forces et talents pour retrouver l’utilité sociale de leurs activités. Dans un projet qui nous ressemble et qui est utile, nous avons alors une énergie illimitée, une joie d’avancer, un potentiel inestimable pour trouver des solutions, une augmentation de nos comportements pro-sociaux; tant de facteurs d’orientation et d’insertion professionnelle.

Les jeunes aujourd’hui souffrent de ne plus y croire, ils souffrent de se sentir impuissants, ils croulent sous les règles des anciennes générations. Ils rêvent de liberté, ils rêvent d’amitié, de pouvoir aider, de devenir acteur du monde, de contribuer et d’exister pour ce qu’ils sont.

« On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré. » disait Einstein. C’est pourquoi nous avons besoin des solutions des jeunes.

C’est une grave erreur de vouloir leur apprendre comment faire pour vivre alors que nous-mêmes cherchons encore comment faire. Partageons nos interrogations, notre histoire, apprenons-leur à s’aimer, à s’exprimer fièrement, à se passionner, à se dépasser, à offrir ce qu’ils sont au monde, à rire, à faire rire, à s’entre-aider…

Apprenons-leur à se connaître profondément, pour toucher leurs sources d’inspiration. L’enseignement le plus important ne se trouve pas à l’extérieur des jeunes, mais bien en eux. Aidons-les à retrouver leurs moteurs, à retrouver ce qui les fait vibrer. Donnons-leur confiance pour qu’ils puissent entreprendre la vie dont ils rêvent et dont le monde a besoin. Aidons-les à partager ce qu’il sont, à oser l’affirmer. Accompagnons-les dans la création de leurs projets professionnels, afin que ces derniers leur ressemblent, les rendent heureux et fassent du bien au monde.

Quand nous regardons ce que l’homme a été capable de créer en quelques centaines d’années, nous pouvons faire confiance en son potentiel de solutions pour demain. Il faut juste lui laisser l’opportunité de se poser ces questions.

Apprenons aux jeunes à remettre en cause si besoin ce qu’on leur apprend. C’est ce qui va leur permettre de penser autrement, et par conséquent à contribuer à l’écosystème de l’humanité.

Si nous éduquons nos enfants pour qu’ils soient comme tout le monde, cela n’apporte pas la diversité dont la société a besoin. Alors qu’en les encourageant à être unique ; une harmonie des différences s’installe.

Le monde de l’entrepreneuriat reflète bien cette homogénéisation de l’être humain ; les marchés sont saturés, et on réalise même des formations pour apprendre à sortir de cette conformité. Mais si on prend le problème à la base, on se rend compte que si chaque entrepreneur exprimait la singularité de son être, il n’y aurait jamais de marché saturé, et même la notion de concurrence s’estomperait.

Répétons aux jeunes que c’est possible, qu’il faut y croire ; sinon on leur passe le message que leur vie ne sert à rien et qu’avec ou sans eux c’est pareil ! Même si jamais nous, nous n’y croyons pas, donnons leur une chance de nous prouver le contraire. Au pire, ça donnera un but à leur vie et ça les rendra plus heureux, au mieux ça sauvera notre planète.

On nous dit que les jeunes ne bougent pas ? A qui la faute ? Ça ne donne pas très envie de bouger, quand nous croyons avoir un chemin sans issues devant nous.

« Je sais que je ne sais rien. » N’est-ce pas le plus bel enseignement à transmettre ? Le fait de ne pas tout savoir laisse aux jeunes la place d’apprendre et de découvrir le monde par eux même.

Pour conclure, comment redonner du sens au travail et au futur des jeunes ? En les laissant répondre à cette question. Et en s’enthousiasmant de leurs réponses. ;-)

 

Prochaines formations “orientation positive” du 18 au 22 janvier 2016.

Renseignements et inscriptions : contact@humean.ovh

Humean by Jennifer Vignaud

Centre de ressources, consulting et formation spécialisé en Life designing, orientation durable, bien-être professionnel et permaculture du travail, développé par Jennifer Vignaud.

Catégories

Recevoir la Newsletter mensuelle